Activités physiques

Littératie physique dans les camps d'été

La littératie physique se définit par les habiletés motrices de base, la confiance et la motivation qui permettent aux jeunes de valoriser et de prendre plaisir à la pratique d’activités physiques. Avec une intervention de qualité, vous pouvez offrir à vos jeunes toutes les chances d’être actif pour la vie.

SAVOIR ET COMPRÉHENSION

Un jeune qui comprend et connait les bienfaits d’une vie active sera plus sensibilisé à la pratique d’activité physique, et ce, tout au long de sa vie.

Voici quelques trucs :

➜ Faire des exemples visuels pour expliquer un mouvement ou une activité physique ;

➜ Intervenir individuellement avec les jeunes qui ont de la difficulté et tenter de corriger discrètement leurs mouvements.

LA CONFIANCE

La confiance se construit dans un contexte de plaisir et d’apprentissage, ponctué de réussites et d’échecs. Il est conseillé que les animateurs encouragent tous les jeunes à participer, en faisant place aux mouvements créatifs et en félicitant les efforts de chacun. Cela provoquera une émotion positive qui donnera confiance au jeune et qui l’encouragera à répéter l’activité physique pour retrouver ces émotions positives ! Voici quelques trucs :

➜ Prendre les mesures nécessaires en tant qu’animateur pour éviter le jugement et l’isolement ;

➜ Éviter l’ambiance de compétition ;

➜ Valoriser l’inclusion de tous et chacun ;

➜ Faire des éducatifs simples avant de se lancer dans une activité physique plus complexe ;

➜ Maximiser le temps de jeu ;

➜ Éviter les jeux d’élimination qui sont désagréables pour les jeunes éliminés.

LA MOTIVATION

La raison principale pour laquelle les jeunes participent à une activité est LE PLAISIR ! L’objectif principal des animateurs doit donc être de permettre à TOUS les jeunes d’avoir du plaisir. Les jeunes qui éprouvent de la motivation choisiront volontairement d’adopter un comportement et d’entrer en action ! Voici quelques trucs :

➜ Prêcher par l’exemple : un animateur engagé, participatif et positif motivera ses campeurs ;

➜ Miser sur le renforcement positif en soulignant les bons coups et la participation des jeunes ;

➜ Adapter le rythme de l’activité à chaque enfant en offrant des alternatives ;

➜ Varier les activités proposées pour toucher plusieurs champs d’intérêts ;

➜ Sécuriser l’environnement et s’assurer qu’il soit invitant à la participation ;

➜ Simplifier et bien expliquer les règlements au départ de l’activité ;

➜ Proposer des variantes en cours de jeu pour garder la motivation des jeunes tout au long de l’activité.

LES HABILETÉS MOTRICES

La compétence physique permet de maximiser le nombre d’activités physiques et de diminuer les contraintes ! Lorsque le jeune intègre un éventail de mouvements, il augmente ses chances de participer aux activités physiques et sportives.

Les habiletés motrices de base sont essentielles à la littératie physique. Voici quelques trucs :

➜ Inclure une variété de mouvements dans les activités (ex : courir, marcher, sauter, grimper, gambader…) ;

➜ Répéter le même jeu dans des environnements différents (ex : jouer à la tague sur le gazon ou à la piscine) ;

➜ Encourager le mouvement créatif.

Pour en savoir plus :

Actif pour la vie https://activeforlife.com/fr/

La littératie physique c'est pour la vie
http://litteratiephysique.ca

Participaction
https://www.participaction.com/fr-ca

60 minutes d'activités physiques par jour, ça change tout!

La Société canadienne de physiologie de l’exercice (SCPE) recommande aux jeunes de 5 à 17 ans de faire chaque jour au moins 60 minutes d’activité physique d’intensité modérée à élevée. Cela devrait comprendre :

  • des activités d’intensité élevée trois jours par semaine.

  • des activités pour renforcer les muscles et les os trois jours par semaine.


Qu'entend-on par intensité modérée et élevée?

  • Intensité modérée = les enfants transpirent un peu et leur respiration est plus intense (faire du vélo, jouer dans l’eau, marcher d’un bon pas).

  • Intensité élevée = les enfants transpirent et sont essoufflés (jouer au soccer, courir, nager, danser).

Qu’entend-on par des activités pour renforcer les muscles et les os?

Les exercices qui sollicitent la force musculaire permettent d’augmenter la puissance et l’endurance des muscles (sauter à la corde, grimper et se balancer sur des modules de jeu). Les exercices qui génèrent un impact sur les os favorisent la croissance osseuse chez les jeunes. Il s’agit de toute activité qui amène l’enfant à sauter, à enjamber des obstacles ou à sautiller (jouer au tennis ou soccer).

Une habitude plus facile à intégrer que vous le pensez

Il n’est pas nécessaire que les enfants bougent pendant 60 minutes d’affilée. Cette durée peut être fractionnée en blocs d’au moins 10 minutes tout au long de la journée. De plus, cette recommandation n’oblige en rien les enfants à être inscrits à des activités organisées et structurées. Courir dans un parc, jouer à la corde à sauter, se déplacer à vélo pour aller chez des amis : tous les moyens sont bons pour bouger!

Bouger : c’est si simple en été !

Été, soleil et beau temps peuvent souvent rimer avec activités extérieures. En période estivale, les enfants et les jeunes ont plus de temps libre durant la journée. Lorsqu’ils sont inscrits dans un camp de jour ou dans un camp de vacances, les occasions de bouger sont d’autant plus nombreuses! À la maison, la réalité est parfois tout autre pendant les vacances, surtout pour les plus vieux d’entre eux. Il faut fréquemment les encourager à bouger, en plus de créer des occasions de le faire.


Pour en savoir plus :

Découvrez les Directives canadiennes en matière d’activité physique pour chaque groupe d’âges.
Société canadienne de physiologie de l’exercice.